Comment dire ?

Les outils sont OK. Blog, Twitter, Facebook, Instagram, LinkedIn, tout est connecté, synchronisé, tableaux de bord, analyses, tout est au top. Et puis rien. Ça ne décolle pas parce que… Parce qu’on n’a rien à dire ! Parce qu’on le dit mal ! Le content marketing, c’est tout de suite qu’il faut y penser.

Content marketing

QUE dirait-on d’une personne qui s’équipe de casseroles, d’ustensiles de cuisine nombreux, d’appareils sophistiqués mais qui ne saurait pas préparer un œuf à la coque ? L’illusion technologique de tous les outils marketing digitaux berce parfois les entreprises qui n’ont pas défini précisément le contenu de leur discours vers les clients ni les compétences qui s’y rattachent.

Tout a changé. Hier un slogan suffisait. Trois lignes imprimées, l’effort était restreint dans l’espace – une page – et dans le temps – quelques jours. On s’en contentait. Désormais, le slogan s’évapore à toute vitesse, il doit être décliné inlassablement, raconter une histoire, des histoires, des styles, des ambiances, des humeurs. L’entreprise, ses produits doivent causer en permanence dans l’immense bavardage connecté. Il faut produire de l’écrit en tous genres, du tweet et du blog, du sérieux et du décalé. Produire de l’image sans se contenter de copier/coller Google. Produire du son, de la vidéo. Et tout le temps.

C’est la première difficulté à laquelle se heurte la PME en quête d’un marketing digital efficace : les contenus. Manque de temps, manque de talents, manque de moyens. Avec une injustice de taille : les grands groupes peuvent se permettre d’employer des dizaines de Community Managers moyens tandis que la PME doit exister en se démarquant de la masse, en innovant, en trouvant un style original. La PME doit avoir plus de talent.

Une entreprise a toujours quelque chose à dire sans en avoir toujours conscience. Chaque petite chose peut être racontée de telle manière qu’elle amuse, qu’elle illustre une humeur, qu’elle démontre une qualité de produit. Chaque geste peut être photographié pour devenir une belle image. Rien n’est insignifiant dans la vie d’une entreprise ou de ses produits à la condition d’y consacrer le talent nécessaire pour attirer l’attention, l’émotion, le sourire.

La platitude, le souci d’être trop démonstratif ou technique sont les ennemis du marketing digital : le client reste libre de son imagination dans un océan de sollicitations. Pour que la relation s’établisse, il faut qu’elle soit douce, plaisante, le client est infidèle et il faut le reconquérir chaque jour. Vous savez préparer un œuf à la coque ? Faites-en un contenu qui ouvre l’appétit…

Oeuf à la coque